Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: Deadpool - 9/10

Publié par Duarte Little sur 16 Février 2016, 15:58pm

Catégories : #Deadpool, #Action, #Cinéma, #Franchise, #Marvel

Cinéma: Deadpool - 9/10

Mon avis en quelques mots:

CULTE! BAD-ASS! LE TRASH ET L'IRREVERENCE AU SERVICE DE LA PURE ACTION.

 

Synopsis: Deadpool est l'anti-héros le plus atypique de l'univers Marvel. A l'origine, il s'appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d'un humour noir survolté, Deadpool va traquer l'homme qui a bien failli anéantir sa vie.

 

Critique: C'est ce qu'on appelle une claque, dans tous les sens du terme! La claque qu'on se prend, et celles (le pluriel est primordial) que met Deadpool, le film autant que le personnage, à l'univers des blockbusters hollywoodiens en général et aux films de super-héros en particulier. 

 

Alors les adjectifs n'ont cessé de fuser depuis la sortie de Deadpool: trash, déjanté, absurde, gore, violent, irrévérencieux, cru, sexuel, potache, graveleux, jouissif... et j'en passe. Et Deadpool est tout ça et plus encore. Le film qui a mis prês de 10 ans à voir le jour, grâce à l'acharnement de Ryan Reynolds, tient largement ses promesses et est à l'image de ce qu'on attendait de lui: Deadpool casse les codes des films de super-héros un à un, ne se prend jamais au sérieux, pousse l'humoir noir, les métaphores douteuses et les références cinématographiques à son paroxysme, égratine méchamment le tout Hollywood et n'est pas avare d'action.

 

Dès le générique de début, le ton est donné: vous ne verrez pas apparaitre un seul nom d'acteur ou de membre d'équipe de film, mais ils sont pourtant cités de manière disons... cocasse ;-) Dès lors, cet humour noir et absurde est installé et présent de bout en bout, même aux moments les plus inattendus. Les répliques fusent, et plusieurs d'entre elles sont déjà vouées à devenir cultes. Tout le monde en prend pour son grade, y compris Ryan Reynolds lui-même qui pousse l'autodérision jusqu'à faire référence à sa propre carrière (en l'occurence, son rôle de "Green Lantern"). Et c'est sans compter les nombreux apartés fait par le personnage à l'attention du public (c'est ce qu'on appelle briser le 4ème mur), ces moments sont absolument drolissimes et délectable tellement ils sont décalés.

 

Mais malgré cette omniprésence de bons mots, l'action n'est pas laissé à l'abandon pour autant. Et là où beaucoup de Origins Story auraient tendance à laisser le rythme se reposer dans la narration, Deadpool ne souffre d'aucun temps mort et démarre d'emblée sur les chapeaux de roue sans jamais laisser retomber l'adrénaline et l'hilarité qu'elle suscite chez le spectateur.

 

Aux antipodes des films de super-héros, Deadpool ne défend aucune noble cause, si ce n'est la sienne, et le scénario qui tourne autour d'une banale histoire de vengeance est à l'image de ce personnage bad-ass et hors-normes, loin des stéréotypes auquel on pourrait s'attendre. Alors certes, l'intrigue est plutôt sommaire, mais ce ne n'est pas pour ça qu'on est venu, il faut l'avouer.

 

Casting: Il faut le noter, le film est clairement porté à bout de bras par Ryan Reynolds et son personnage, à la fois acteur et narrateur. Investi depuis 10 ans sur le projet, il ne pouvait en être autrement. Il en est aussi producteur par ailleurs. Grand fan de comics, Deadpool marque sa 5ème participation à un film tiré de comics: "Blade trinity", "X-Men origins: Wolverine" où il jouait déjà Deadpool d'ailleurs, "Green Lantern" qu'il égratine gentiment d'un réplique, et "RIPD Brigade fantôme". Mais Ryan Reynolds n'en est pas à son premier film WTF, et nous prouve, après "The Voices" (voir l'article ici), qu'il est très fort quand il s'agit de ne pas se prendre au sérieux, autant qu'il aime jouer dans les films extrêmes (dans un tout autre registre, on peut citer  l'excellent "Buried", voir l'article ici). A ses cotés, on notera néanmoins la présence de Morena Baccarin, connu pour son rôle d'Anna, la vilaine reine extra-terrestre dans le reboot 2009 de la série "V" ("Nous venons en paix, toujours") et qui dans son rôle de petite amie du héros est toujours aussi... "vilaine", mais pas dans le même sens. Enfin, dans le rôle du méchant, Ed Skrein quon a pu voir récemment dans "Le transporteur: héritage" joue Ajax, un Bad Guy pas très sympa et un brin suceptible.

 

WTF: 1h48 de WTF, rien à ajouter.

 

BilanVéritable orgasme visuel et auditif, Deadpool détonne par son ton clairement décalé et déjanté. C'est violent, c'est trash, c'est cru, c'est absurde... mais c'est un plaisir coupable tellement jouissif qu'on en savoure chaque goutte. Le film de super-anti-héros qu'on attendait depuis longtemps.

 

Ma note: 9/10 Excellent

 

Film de Tim Miller

Avec Ryan Reynolds, Morena Baccarin, Ed Skrein

Sortie le 10 février 2016

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Cinéma: Deadpool - 9/10
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents