Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: Seven sisters - 8/10

Publié par Duarte Little sur 18 Septembre 2017, 12:43pm

Catégories : #Cinéma, #SF, #Thriller, #SevenSisters

Cinéma: Seven sisters - 8/10

Mon avis en quelques mots:

LE JEU STUPÉFIANT DE NOOMI RAPACE AU SERVICE D'UN THRILLER SF INCROYABLE.

 

Critique: Dans les couloirs du métro parisien, les affiches étaient fort prometteuses avec leur "vous ne devinerez jamais la fin"... moi j'ai vu cette phrase comme un défi. Défi que j'ai en partie relevé, floué par une intrigue double que je n'ai pas vu venir. Malgré cette demi-perspicacité, je n'ai en rien été déçu par le film, même si j'aurais souhaité être complètement surpris et berné par ce qui m'attendait. Cette dystopie de SF futuriste, dans un univers où la surpopulation et l'épuisement des ressources naturelles forment un socle pas très optimiste, nous donne un aperçu à la fois extrême mais presque réaliste de l'avenir qui pourrait être le notre si nous nous obstinons à ne pas voir le problème. Sans pourtant être moralisateur ou donneur de leçon, car ce n'est pas son intention, Seven Sisters est un thriller graphique d'anticipation, redoutablement efficace et absolument captivant.

 

Le plus stupéfiant dans le film, c'est le ou plutôt LES jeux de Noomi Rapace: même si d'autres acteurs et actrices se sont déjà frottés au jeu qui consiste à incarner deux, voire trois personnages différents dans un même film, l'actrice suédoise est la première à en incarner autant à la fois, à savoir SEPT. La prouesse technique et cinématographique est incroyablement réussie, à tel point qu'on en oublie parfois que l'on a face à nous une seule et même actrice tant les personnages sont ciselés et dotés d'une personnalité propre. Une fois les pions mis en place, le thriller prend rapidement un rythme effréné, dans une traque qui n'a de cesse d'apporter des éléments nouveaux pour plus de rebondissements.

 

Dans ces décors futuristes peu joyeux, la photographie alterne les nuances grisâtres avec les couleurs plus vives et propres, dépeignant ce monde qui cherche des solutions radicales à des problèmes majeurs, tout en faisant la balance critique des pauvres et des puissants. Cette fameuse double intrigue fait réfléchir autant qu'elle captive, jusqu'à un final presque salvateur, même s'il débouche sur un happy end relatif.

Cinéma: Seven sisters - 8/10
Cinéma: Seven sisters - 8/10
Cinéma: Seven sisters - 8/10
Cinéma: Seven sisters - 8/10
Cinéma: Seven sisters - 8/10
Cinéma: Seven sisters - 8/10
Cinéma: Seven sisters - 8/10

Casting: L'actrice suédoise Noomi Rapace, révélée au monde grâce à la trilogie "Millenium", et qui a fait ses premiers pas au cinéma américain dans "Prometheus" (voir article ici), a fait bien du chemin depuis. Elle incarne ici avec un talent incroyable les 7 rôles qui lui incombent, qui au-delà de la prouesse technique et des différenciations physiques, relèvent surtout d'un jeu qui consiste à donner à chacune de ces soeurs une personnalité propre, ce qu'elle réussi brillamment au point de donner l'impression que plusieurs actrices sont à l'oeuvre. Si on l'a vu récemment en médecin sans scrupules dans "The last girl" (voir article ici) ou en travesti du siècle dernier dans "Albert Nobbs" (voir article ici), Glenn Close n'a plus rien à prouver dans l'acting avec un carrière longue comme le bras sur grand écran, et une carrière tout aussi impressionnante sur les planches. Elle est ici la puissante ministre sur son piédestal, aussi intraitable que convaincu que ses convictions sont les bonnes. Willem Dafoe, crédité sur l'affiche, n'est pourtant pas très présent dans le film. Le bouffon vert de Sam Raimi remplit correctement son court office de grand-père bienveillant et mentor de cette "fratrie" hors du commun.

 

Bilan: Pas aussi surprenant que je l'aurais espéré, mais pas décevant pour autant, Seven Sisters remplit son contrat en étant aussi rythmé que captivant, grâce à une intrigue double bien ficelée et efficace, sublimée par le jeu aussi étonnant que stupéfiant de Noomi Rapace dans la peau de ces sept soeurs. L'univers est sombre, les décors et la photographie sont au service de cet univers, le final est détonnant, même si le happy end y est relatif. Un thriller réussi, dopé par une SF presque réaliste.

 

 

Ma note: 8/10 Très bien

 

Film de Tommy Wirkola

Avec Noomi Rapace, Glenn Close, Willem Dafoe

Sortie le 30 Aout 2017

 

Synopsis2073. La Terre est surpeuplée. Le gouvernement décide d’instaurer une politique d’enfant unique, appliquée de main de fer par le Bureau d’Allocation des Naissances, sous l’égide de Nicolette Cayman. Confronté à la naissance de septuplées, Terrence Settman décide de garder secrète l’existence de ses 7 petites-filles. Confinées dans leur appartement, prénommées d’un jour de la semaine, elles devront chacune leur tour partager une identité unique à l’extérieur, simulant l’existence d’une seule personne : Karen Settman. Si le secret demeure intact des années durant, tout s’effondre le jour où Lundi disparait mystérieusement…

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Cinéma: Seven sisters - 8/10
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents