Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: 120 battements par minute - 6/10

Publié par Duarte Little sur 20 Septembre 2017, 12:24pm

Catégories : #Cinéma, #Drame, #120BattementsParMinute, #120bpm

Cinéma: 120 battements par minute - 6/10

Mon avis en quelques mots:

UN BEAU ET BON FILM, SORTE DE DOCU-FICTION COLLECTIF ET INTIME A LA FOIS.

 

CritiqueEncensé par la critique et primé à Cannes, 120 battements par minute est un film qui a tendance à se rapprocher du docu-fiction. Le réalisateur, Robin Campillo, s'est inspiré de son expérience personnelle, à l'époque où il avait lui-même rejoint Act-Up-Paris dans les années 90, pour réaliser ce drame qui dépeint de manière viscérale le combat d'une association pour la reconnaissance politique et médiatique face à l'épidémie grandissante du Sida. D'un point de vue collectif et globale, le récit défile doucement vers un point de vue plus intime et personnelle, comme pour signifier que le combat pour faire entendre le mal qui règne face à l'indifférence générale a aussi ses histoires plus individuelles, ses drames et ses difficultés.

 

Le réalisateur a su recréé avec authenticité les débats hebdomadaires qui rythmaient la vie de l'association, débats qui s'ils réunissaient des gens qui visaient un même objectif, réunissaient aussi des personnalités fortes et variées, avec leurs opinions et leurs manières de faire parfois aux antipodes. Robin Campillo a aussi reproduit sans concession des actions chocs menées par Act-Up pour faire entendre leurs revendications. Mais en filigrane du récit politique, il a aussi imaginé une histoire d'amour contrariée, une histoire fictive mais qui aurait pu ou qui a pu être réelle, en racontant ce qu'était le quotidien de ces oubliés, qui affrontaient la mort jour après jour et qui restaient impuissants face à l'hécatombe qui les touchaient eux et leurs proches.

 

Néanmoins (car oui, il faut bien que je justifie ce 6/10 après tout ça), le film ne m'a pas emporté, touché ou bouleversé outre mesure. Oui, c'est beau! Oui, ça fait réfléchir sur comment se passaient les choses durant ces années-la! Et c'est peut-être parce que je n'ai pas vécu ces années-là, ni ces drames, que je n'ai pas plus que ça été transporté, sans pour autant que cela me laisse indifférent ou que je ne me sente pas concerné, loin s'en faut. 120 bpm est un film instructif, c'est certain, engagé sans nul doute, et qui a plus à raconter qu'une histoire d'amour et une lutte importante. Et si j'ai conscience que les combats menés à l'époque font qu'aujourd'hui, on vit mieux, d'un point de vue cinématographique, ce n'est pas ce à quoi j'aspire.

 

WTF: la réaction d'une mère dont le fils vient de mourir... "Mince"?! C'est ça ta réaction? Ou elle joue mal, ou on lui a demandé de la jouer comme ça mais dans un cas comme dans l'autre, ça m'a choqué! (c'était peut-être le but cela dis)

 

Casting: Des acteurs plus ou moins connus, certes, mais un jeu absolument parfait pour chacun d'entre eux. Le jeune argentin Nahuel Perez Biscayart incarne Sean avec une puissance et une conviction éblouissante, Arnaud Valois joue un Nathan tout en profondeur et en sobriété, quand à Adèle Heanel, elle est Sophie, jeune femme aussi déterminée que pugnace.

 

Bilan: 120 bpm est une oeuvre qui mêle réalité sociétale et fiction romanesque pour raconter tel un docu-fiction, ce qu'était la vie pour ces oubliés à l'époque: un combat de tous les jours, face aux politiques, face aux médias, face aux laboratoires pharmaceutiques, face au regard des autres, face à la maladie... face à tellement de choses finalement. Entre débats animés et actions coup de poings, le tout ponctué par cette love-story poétique, le film a su me plaire, sans pour autant me transporter. Beau et bon film, mais pas ce à quoi j'aspire au cinéma.

 

Ma note: 6/10 Pas mal

 

Film de Robin Campillo

Avec Nahuel Perez Biscayart, Arnaud Valois, Adèle Heanel

Sortie le 23 Aout 2017

 

SynopsisDébut des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean.

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Cinéma: 120 battements par minute - 6/10
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents