Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: Les mini-critiques d'Avril 2017

Publié par Duarte Little sur 9 Mai 2017, 13:21pm

Catégories : #Cinéma, #GhostInTheShell, #LesSchtroumps, #BabyBoss, #PowerRangers

Vus aussi en Avril: GHOST IN THE SHELL, BABY BOSS, POWER RANGERS, LES SCHTROUMPFS ET LE VILLAGE PERDU

... parce qu'on (donc moi) n'a pas toujours le temps de faire une critique complète pour chaque film, retour tous les mois sur les autres films que j'ai pu voir avec les mini-critiques.

Cinéma: Les mini-critiques d'Avril 2017

GHOST IN THE SHELL:

L'adaptation du manga culte en live-action est pour le moins réussie, avec une Scarlett Johannsson au top de sa forme, absolument géniale et convaincante dans le rôle, malgré une polémique sur le white-washing de son personnage. 

Dans des décors SF d'un Tokyo futuriste et publicitaire d'une beauté et d'une mégalomanie à couper le souffle, l'intrigue jongle habillement entre quête et enquête: son héroïne devra plonger dans son mystérieux passé pour résoudre cette affaire sur le criminel qu'elle traque.

Les scènes d'actions ou de combats, et l'imagerie ne sont pas sans rappeler des références cultes telles que "Le 5ème élément", "Matrix", "Total recall" ou encore "Lucy", avec des effets spéciaux du meilleur effet. La photographie colorée et parfois acidulée des scènes d'action se mêlent parfaitement à une photographie plus naturelle lors de séquences narratives et intimistes.

Le défi du remake est relevé avec talent.

8/10 Très bien

Cinéma: Les mini-critiques d'Avril 2017

BABY BOSS:

Un joli film d'animation, qui s'il n'a pas la prétention d'avoir le second degré d'un "Shrek", n'en est néanmoins pas désagréable à regarder. L'animation et le dessin sont simples, mais l'essentiel réside dans le message utile qu'il véhicule: comment accepter l'arrivée d'un petit frère lorsqu'on est fils unique et qu'il va falloir apprendre à partager l'amour et l'attention des parents.

Donc voilà, c'est gentil, c'est mignon, c'est assez bien fourni en gags, du potache au plus subtil. Un film pour enfants, jeune adultes, mais moins pour adulte, le second degré étant malheureusement trop peu présent pour toucher cette cible de manière efficace. 

Une comédie d'animation familiale, à vocation éducative et ludique, qui se regarde sans déplaisir et qui aborde le thème de la fraternité et de la vie d'entreprise d'une manière inédite et originale.

6/10 Pas mal

Cinéma: Les mini-critiques d'Avril 2017

POWER RANGERS:

Go-Go Powers Rangers!!!

Avis aux nostalgiques, ce film est pour vous.

Cette adaptation de l'une des séries jeunesse les plus cultes des années 90, il faut allez la voir avec second degré et un peu de dérision. Ce visiblement sur quoi les créateurs ont bien travaillé d'ailleurs, car malgré une posture qui se doit d'être crédible, le film ne se prend pas toujours au sérieux, et ne manque pas d'auto-dérision. 

Le kitsch de l'époque se mêle habilement aux effets visuels d'aujourd'hui pour un film où le Mega-Zord et grand méchant monstre ne sont plus des guignols en costumes qui se battent dans un décor de France-miniature: destruction de masse, combat de géants, les ingrédients de blockbusters modernes viennent doper l'imagerie ringarde dont on se souvenait sans pour autant le dénaturer.

C'est un plaisir coupable, il faut l'avouer, d'apprécier l'avènement de ces nouveaux héros dont la présentation a tout du teen-movie commercial, transcendant les valeurs de la famille, de l'amitié et du courage.

Lorsqu'enfin nos héros partent au combat, on ne boude pas son plaisir d'entendre résonner la musique du générique culte lui aussi de la série, dans un film qui reprend les codes de celle-ci avec de gros moyens.

Préparez-vous à une suite, la fin laisse bel et bien présager qu'il y en aura une.

7/10 Bien

Cinéma: Les mini-critiques d'Avril 2017

LES SCHTROUMPFS ET LE VILLAGE PERDU:

Les petits personnages bleus de Peyo sont de retour dans une aventure entièrement animée.

Si les deux précédents épisodes y mêlaient du live-action et parvenaient du coup à toucher un public plus large et plus adulte, grâce à un second degré bien dosé, cet épisode, somme toute très rythmé, sera très vite limité à un public plus jeune et familial.

Entre péripéties et aventures rocambolesques, ce "road-trip" miniature ne manque pas de gags en tout genre, très mignons pour la plupart, et déroule son intrigue ingénieusement, avec une quête d'identité presque féministe en filigrane qui est des plus touchantes.

Le film s'adresse néanmoins à un jeune public de toute évidence, même si le public plus adulte ne s'ennuiera pas pour autant.

5/10 Moyen

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Cinéma: Les mini-critiques d'Avril 2017
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rosa 18/05/2017 16:33

Ghost in the Shell J'appréhendais le remake du premier manga des années 90. Et c'est une belle surprise. On retrouve l'ambiance très nippone avec des passages lents, ou parfois rien ne se passe mais à la façon nippone ! Et puis de l'action, juste ce qu'il faut et efficace. L'esprit est bien la, l'interprétation Scarlet Johansson est réussi. Un bon moment

Duarte Little 23/07/2017 15:39

Je n'avais pas vu le manga, ton commentaire apporte un peu plus d'infos sur la façon de réaliser des japonais. Merci

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents