Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: Les gardiens de la galaxie, vol.2 - 8/10

Publié par Duarte Little sur 23 Mai 2017, 22:54pm

Catégories : #Cinéma, #Action, #SF, #Comédie, #GardiensDeLaGalaxie2

Cinéma: Les gardiens de la galaxie, vol.2 - 8/10

Mon avis en quelques mots:

SANS SURPRISE MAIS EFFICACE. HUMOUR ET ACTION, L'EMOTION EN PLUS.

 

Critique: En grand fan de film super-héroïque, je suis rarement déçu par un opus de chez Marvel. Et Les gardiens de la galaxie Vol.2 ne déroge pas à cette règle. Et s'il faut admettre que l'intrigue est un peu légère, voire attendue et prévisible, le blockbuster se rattrape nettement grâce à des scènes d'action rythmées, à des effets spéciaux spectaculaires, et à cet humour propre aux franchises Marvel, dopé ici à l'autodérision grande échelle.

 

15ème film du MCU initié par "Iron man" en 2008, la maison des idées ne cesse de faire des petits (et des sous) avec ses blockbusters survitaminés. Néanmoins, cette suite souffre d'une certaine lenteur au début, malgré un générique drôle et décalé, le groupe se sépare, et ce qui est utile à l'histoire est malheureusement préjudiciable au rythme, qui ne reprend vraiment qu'aux retrouvailles. Malgré ce petit temps mort, cet anti-Avengers a pourtant le charme que les autres films n'ont pas, ou moins: une tendance quasi omniprésente à ne pas se prendre au sérieux, même en pleine action, et qui ne s'éclipse que pour installer un moment d'émotion. C'est cette émotion la grande nouveauté de cette suite, qui donne une nouvelle dimension aux Gardiens 2. Entre deux scènes d'action, au détour d'une réplique, les personnages sont façonnés et leurs liens renforcés et expliqués. Ca se faufile petit à petit insidieusement jusqu'à nous faire sortir les mouchoirs. James Gunn a relevé de défi de rendre chaque personnage utile et attachant, et de n'en laisser aucun de coté, les seconds rôles n'existent pas au sein de cette équipe de choc.

 

Malgré son caractère peu surprenant, on ne s'ennuie jamais, et les Gardiens 2 ne manquent pas de bonnes idées. Le film marque notamment les pseudo-retrouvailles de "Tango & Cash", même si Kurt Russell et Sylvester Stallone ne se croisent jamais à l'écran et que ce dernier n'y fait que deux apparitions fugaces. La bande-son est, comme dans le premier épisode, absolument collector et vintage à souhaits. Si le personnage de Groot avait son effet comique dans le Vol.1 des Gardiens, la version Baby Groot du Vol.2 est tout simplement adorable tellement elle est mignonne. En termes de dialogues, répliques et autre punchlines, les bonnes idées foisonnent, et la scène hilarante de la bande adhésive est juste absurde au possible mais reflète complètement l'esprit de l'univers. Néanmoins, malgré un twist prévisible, le final parvient à se rattraper dans l'émotion et s'offre le luxe de plusieurs scènes post-générique.

 

Casting: Chris Pratt, qui n'a pas chômé depuis le Vol.1 ("Jurassic World", "Passengers", "Les 7 mercenaires"... entre autres), reprend ici son rôle de Star-Lord. Ersatz de Skywalker qui retrouve son paternel, il est encore une fois au centre de l'action et de l'intrigue en bon chef d'équipe qu'il est. Zoe Saldana revient elle aussi après un détour par la franchise "Star Trek", en Gamora, femme (verte) toujours aussi forte, aussi combative, aussi perspicace et méfiante, mais encore  plus touchante et sensible. Dave Bautista incarne toujours Drax, grand, fort et bête comme dirais un ami à moi (et oui, c'est de moi qu'il parle quand il dit ça), mais il ne manque cependant pas d'humour et son coté #nofilter est rafraichissant. Michael Rooker est l'agréable surprise de cet épisode, tant au niveau de son personnage de Yondu, que de l'évolution de celui-ci en moins de 2h, de son jeu ou des émotions qu'il transmet aux spectateurs. On passera sur les doublages voix VIP des personnages de Rocket Racoon, qui joue très bien pour un raton-laveur sur la voix de Bradley Cooper, et de Baby Groot, auquel Vin Diesel donne toutes les variations possibles à son "Je s'appelle Groot". On finira sur un cocorico avec la participation de Pom Klementieff qui n'a rien d'anecdotique.

 

Bilan: Marvel ne prend pas trop de risques avec une formule toujours aussi efficace qui mixe allègrement humour et action. Les gardiens de la galaxie Vol.2 reprend ces ingrédients, surdose en humour pour notre plus grand plaisir, ajoute une pincée d'émotion plus que bienvenue, et mélange le tout dans une débauche d'action et d'effets spéciaux colorés. Les personnages sont mis en relief et aucun n'est laissé de coté. Si le début manque un peu de rythme, et qu'on voit arriver le twist à des kilomètres, l'ensemble est plus que satisfaisant notamment cet humour qui se place partout, même aux moments les plus improbables.

 

Ma note: 8/10 Très bien

 

Film de James Gunn

Avec Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista, Michael Rooker, Karen Gillan, Pom Klementieff, Kurt Russell, Sylvester Stallone et les voix en VO de Bradley Cooper et Vin Diesel

Sortie le 26 Avril 2017

 

SynopsisMusicalement accompagné de la "Awesome Mixtape n°2" (la musique qu'écoute Star-Lord dans le film), Les Gardiens de la galaxie 2 poursuit les aventures de l'équipe alors qu'elle traverse les confins du cosmos. Les gardiens doivent combattre pour rester unis alors qu'ils découvrent les mystères de la filiation de Peter Quill. Les vieux ennemis vont devenir de nouveaux alliés et des personnages bien connus des fans de comics vont venir aider nos héros et continuer à étendre l'univers Marvel.

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Cinéma: Les gardiens de la galaxie, vol.2 - 8/10

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents