Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: La belle et la bête - 7/10

Publié par Duarte Little sur 11 Avril 2017, 01:40am

Catégories : #Cinéma, #Fantastique, #Comédie musicale, #Comédie romantique, #LaBelleEtLaBete, #BeautyAndTheBeast

Cinéma: La belle et la bête - 7/10

Mon avis en quelques mots:

UN LIVE ACTION QUI FAIT HONNEUR À SA VERSION ANIMÉE.

 

Critique: L'histoire éternelle prend enfin vie en live action, et le moins que l'on puisse dire c'est que la magie opère toujours. 25 ans après sa version animée, les studios Disney nous présentent la quatrième d'un longue série d'adaptations live d'un de leurs classiques. Après une "Alice" décalée façon Burton, le mythe de "La belle au bois dormant" revu et corrigé avec le surprenant "Maléfique", un étonnant "Livre de la jungle" en images de synthèse (voir l'article ici) et un "Cendrillon" un peu fade (voir l'article ici), c'est donc au tour de La Belle et la Bête d'y passer... et avec succès. 

 

Car ce qui bizarrement était un défaut pour "Cendrillon" est une grande qualité dans La Belle et la Bête: l'idée de reprendre l'histoire originale quasiment plan par plan. Il y a cependant du bon et du moins bon coté récupération: la scène du bal ou de la découverte de la bibliothèque, bien que très réussies, n'ont pas la féérie de la version animée; à l'inverse la mise en scène sur le titre  "C'est la fête" ou le final ont quelque chose de plus magique et spectaculaire que l'original.

 

Spectaculaire, c'est d'ailleurs le maitre mot dans La Belle et la Bête. C'est plus qu'un simple film musical, une banale adaptation du chef-d'oeuvre de 92, c'est du Broadway sur grand écran. Les numéros musicaux sont grandioses, foisonnant de figurants, de danses et autres chorégraphies. Des titres ont même été ajoutés au score original... à propos des titres, il faut d'ailleurs que je me confesse: oui, je l'avoue, j'ai été le voir en VF, pour la simple et bonne raison que ce que j'ai en mémoire, ce sont les chansons originales en version française. Et de ce point de vue, petite déception quand je découvre que les paroles ont été modifiées, probablement pour coller au mouvement de lèvres d'Emma Watson notamment, sur la chanson "Belle" par exemple. Cette théorie se vérifie sur le titre "C'est la fête" qui, chanté par un chandelier, n'a lui subi aucune modification. Néanmoins, je retournerai le voir en VO pour le plaisir de découvrir la voix de la charmante Emma Watson et le plaisir d'entendre chanter Ewan McGregor sur "C'est la fête", dont la prestation vocale dans "Moulin Rouge" est aujourd'hui encore mémorable.

 

Mais creusons un peu plus: qu'apporte cette version live à la version animée? Beaucoup d'informations d'un point de vue scénaristique déjà: on en apprend plus sur Belle, sa mère et surtout l'absence de celle-ci; sur ces villageois qui trouve Belle si différente et on découvre enfin pourquoi; sur la Bête aussi et ses servants, et pourquoi ils ont eux aussi été touchés par la malédiction. Les personnages gagnent en profondeur en plus de gagner en dimension (2D > 3D, c'est de ce relief que je parle), c'est ingénieux, intéressant et ne fait qu'ajouter au message de tolérance (sans parler du message LGBT à travers le personnage du Fou) et de beauté intérieure véhiculé par le film de 92. Il était nécessaire d'humaniser ces personnages d'animation pour leur donner une crédibilité en live-action, et le pari est réussi.

 

Mais au-delà de ces aspects techniques, La Belle et la Bête jouit d'un photographie sublime, de couleurs parfaitement adaptées au moment qu'elles racontent, et de décors somptueux essentiellement réels (si, si, j'me suis renseigné, y'a pas beaucoup d'images de synthèse). Qu'il s'agisse d'un château aussi majestueux qu'inquiétant, de ses jardins aussi magiques que poétiques, d'une forêt lugubre ou d'un village animée digne d'un carte postale, chaque plan flirte avec le merveilleux d'un conte de fée. Le point fort reste néanmoins le numéros musicaux: Emma Watson chante "Belle" et c'est tout un village qui chante et danse au son de la voix de celle-ci; "Gaston", qui avec ses notes de folklore irlandais fait la part belle à Luke Evans; par sa mise en scène, la version live féérique de "C'est la fête" éclipse largement la version animée; et le nouveau titre "Ensemble à jamais" ("Evermore" en VO) dévoile toute la profondeur et la mélancolie d'une Bête plus humaine que beaucoup ne peuvent l'être.

 

Casting: A film exceptionnel, casting exceptionnel, et Disney n'a pas lésiné sur les moyens. Et elle a bien grandi la petite Hermione de "Harry Potter"Emma Watson est bien plus que convaincante dans la peau de Belle, belle et rebelle à l'image de la version originale. A noter que celle-ci a refusé "La La Land" (voir article ici) pour ce rôle, quand Ryan Gosling a refusé celui de la Bête pour ce même film: chassé-croisé plutôt cocasse non? Mais finalement, tout le monde a fini par chanter donc tout va bien. Ce rôle refusé est du coup revenu à Dan Stevens, qui a notamment joué dans la série "Downton Abbey", incarne, en motion-capture essentiellement, une Bête aussi torturée, effrayante et agressive que sensible, douce et pleine d'empathie. Luke Evans ("Dracula untold") campe un Gaston bien plus séduisant que l'original, mais tout aussi rustre et égocentré, mais cependant moins ridicule, ce qui en terme de crédibilité dans une version en live-action est une très bonne chose. Josh Gad, c'est la version gay-friendly de l'acolyte de Gaston, comme quoi, depuis 92, les mentalités ont évolué, même au pays des contes de fées, et Disney n'est pas passé à coté. A noter que certains pays n'ont  pas voulu diffuser La Belle et la Bête si la scène suggérant l'homosexualité du personnage n'était pas coupée: bravo à Disney de leur avoir dit d'aller se faire... bon, il l'ont pas dis comme ça, mais c'est tout comme.

 

Bilan: Emerveillement visuel, nostalgie musicale et féérie magique: voilà qui pourrait assez bien résumer la version live de La Belle et la Bête, qui réussit haut la main son adaptation. Si quelques écarts par rapport à l'original pourrait se regretter, les ajouts scénaristiques et musicaux les rattrapent largement. C'est beau, c'est entrainant, c'est magique, et on en sort forcément en ayant versé une larmichette ("ah oui, toi aussi!"). Pour les enfants et ceux qui en ont encore l'âme. Du Disney comme on l'aime.

 

Ma note: 7/10 Bien

 

Film de Bill Condon

Avec Emma Watson, Dan Stevens, Luke Evans, Kevin Kline, Josh Gad, Ewan McGregor

Sortie le 22 Mars 2017

 

Synopsis: Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S'étant perdu une nuit dans la fôret, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d'amour pour elle, mais victime d'une terrible malédiction.

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Cinéma: La belle et la bête - 7/10
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eva 18/05/2017 16:34

Il y a de tout dans ce remake : de la magie, des couleurs, de l'humour, du chant et de la danse ... Disney offre grâce à cette "Belle et la Bête" 2h00 de bonheur, de joie et de bonne humeur. Emma Watson y est ravissante et est entourée d'une troupe 3 étoiles, pour le plus grand plaisir des plus grands ... Excellent !!

Duarte Little 23/07/2017 15:39

La magie est là, c'est sur ;-)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents