Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: A cure for life - 7/10

Publié par Duarte Little sur 27 Février 2017, 15:36pm

Catégories : #Cinéma, #Thriller, #Fantastique, #ACureForLife

Cinéma: A cure for life - 7/10

Mon avis en quelques mots:

UN THRILLER INQUIÉTANT ET FANTASTIQUE, GLAUQUE ET CAPTIVANT.

 

Critique: En voyant la bande-annonce de A cure for life, on s'imagine déjà un film à l'ambiance similaire à celle du "Shutter island" de Martin Scorsese. Et globalement, c'est effectivement le cas. A ceci près que le thriller de 2010 avec Leonardo Di Caprio tenait beaucoup, voire essentiellement, sur le psychologique, là où A cure for life n'est pas aussi rationnel. Thriller fantastique assumé, le mystère qui entoure l'intrigue se base sur des réalités scientifiques tout à fait relatives. Amis cartésiens, passez votre chemin, si vous attendez du film de Gore Verbinski une explication rationnelle, vous risquez d'être fort déçus. 

 

Mais une fois cette notion d'irrationnel actée et acceptée, il n'est en pas moins que A cure for life tient ses promesses de thriller captivant et inquiétant. Bien qu'on y décèle certaines incohérences et qu'on y devine certaines évidences, elles ne sont cependant pas dommageables pour l'appréciation générale du film. En effet, malgré ses 2h30, le film fait l'impasse sur certaines explications, multipliant les pistes et faux-semblants, il ne va pas au bout de toutes les idées qu'il développe, tout comme il sème des troubles qu'un spectateur avisé pourra vite dissiper.

 

Bien qu'il s'y connaisse dans le domaine, pour avoir notamment réalisé "Le cercle - The ring", le réalisateur ne verse pas dans l'horreur ici, mais ne nous épargne pas pour autant quelques scènes gores ou insoutenables, à vous dissuader d'aller chez le dentiste. Il mise plutôt sur une ambiance, un contexte, un décor, à la fois glauque et inquiétant, étrange et malsain. Il distille régulièrement des indices sur l'intrigue qui lèvent le voile sur le mystère autant qu'il l'épaissit. Les nuances de verts dominent la photographie qui donne un aspect visuel tout particulier à cet étrange hôpital, le rendant aussi flippant que ces pensionnaires et son personnel, en y intégrant parfois des plans d'une beauté paradoxale. 

 

Mais ce qui peut aussi perdre le spéculateur, ce sont les multiples pistes de lecture proposées. On s'intéresse au passé du héros, de l'institut, de son directeur, de la protégée de ce dernier, mais aussi, qu'est-ce que la cure, que soigne-t-elle, quelles sont les vertus de l'eau et autres techniques médicales pratiquées dans cet endroit? Le spectateur est volontairement semé pour être mieux surpris, et même si c'est globalement efficace, les fausses pistes ne sont pas toutes fermées et peuvent en laisser certains sur le carreau ou sur leur faim. Car si le final explique tant bien que mal la raison de tout ceci, c'est dans une débauche d'explications et d'effets quasi-surnaturels, avec une double fin qui aurait pu terminer le film 15 minutes plus tôt sans frustration.

 

Casting: Pour ce thriller fantastique, Gore Verbinski, a qui l'on doit les 3 premiers "Pirates de Caraïbes" (voir l'article ici) dirige Dane DeHaan dans le rôle principal. Ce dernier, déjà vu dans la peau du fils Osborne sur "The amazing Spider-man 2" incarne un jeune requin de Wall-street qui va se retrouver confronté à ce qui se passe dans cet étrange institut. Entre folie et raison, il donne à son personnage toutes les nuances nécessaires à un jeu des plus efficace dans cette conspiration qui se joue contre lui. Après son rôle emblématique de Lucius Malfoy dans la saga "Harry Potter" et son rôle de docteur dérangé dans l'excellente série Netflix "The OA"Jason Isaacs incarne à nouveau un medecin inquiétant et dérangeant dans A cure for life. Il dégage un charisme à la fois sobre et flippant, jamais dans la surenchère et pourtant redoutablement angoissant. Enfin, la jeune Mia Goth surprend par son jeu aussi innocent que troublant, dans un rôle au centre de l'intrigue.

 

Bilan: A cure for life est une sorte de pendant fantastique de "Shutter island", reprenant l'ambiance glauque et le coté thriller psycho-médical de celui-ci pour y injecter sa dose d'irrationnel et de mythe surnaturel. Malgré quelques incohérences peu gênantes et quelques postulats évidents, le film construit son mystère efficacement, l'épaissit et tient le spectateur en haleine. On regrettera cependant quelques explications manquantes et des fausses pistes non fermées. Néanmoins, A cure for life réussit son pari du thriller inquiétant et parvient à captiver malgré de ponctuelles longueurs.  

 

Ma note: 7/10 Bien

 

Film de Gore Verbinski

Avec Dane DeHaan, Jason Isaacs, Mia Goth

Sortie le 15 Février 2017

 

SynopsisLockhart, jeune cadre ambitieux, est lancé sur la trace de son patron disparu dans un mystérieux centre de bien-être en Suisse. Pris au piège de l’Institut et de son énigmatique corps médical, il découvre peu à peu la sinistre nature des soins proposés aux patients. Alors qu’on lui diagnostique le même mal qui habite l’ensemble des pensionnaires, Lockhart n’a plus d’autres choix que de se soumettre à l’étrange traitement délivré par le centre… la cure.

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Cinéma: A cure for life - 7/10

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents