Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: Deepwater - 4/10

Publié par Duarte Little sur 11 Novembre 2016, 15:12pm

Catégories : #Cinéma, #Action, #Catastrophe, #Drame, #Deepwater

Cinéma: Deepwater - 4/10

Mon avis en quelques mots: 

FILM CATASTROPHE MINEUR, A LA LIMITE DE LA DECENCE.

 

Critique: Le film catastrophe est un genre à part entière au cinéma: blockbuster assumé, souvent prétexte à noyer le spectateur sous une avalanche d'effets spéciaux, à assouvir son plaisir coupable de jouir de la destruction massive de grandes métropoles et à afficher un héroïsme (et souvent un américanisme) à outrance.

Tant que tout est fictif (même si parfois potentiellement possible), on a carte blanche pour le grand spectacle: on peut ouvrir la Californie en deux ("San Andrea", voir l'article ici), inonder New York ("Le jour d'après"),  ou dégommer la Statue de la Liberté à coup de raz-de-marée ("Deep impact")... tout est permis! En revanche, on est en droit de se demander où s'arrête la décence et où commence le mauvais goût quand il s'agit de relater des faits réels? Dans cet ordre d'idée, "The impossible" (voir l'article ici) s'arrêtait là où il fallait. Je n'irai pas jusqu'à lancer un débat (c'est un blog, pas un forum), mais ça ne choque personne de regarder "Titanic", près de 1500 morts, alors qu'on crierait certainement au scandale si un film catastrophe sur le 11 septembre, près de 3000 morts, voyait le jour (Nota: j'exclus "Vol 93", "World Trade Center" et "Remember me" qui n'aborde pas l'aspect catastrophe en mode frontal). Y a t-il une durée de prescription? une différenciation entre catastrophe naturelle, attentat, ou erreur humaine? une prise en compte du nombre de victimes?... Je ne cherche pas de réponses à ces questions, mais juste à faire réfléchir: à quel moment la triste réalité peut-elle servir de divertissement? Pour Deepwater, il serait judicieux de poser la question aux ouvriers survivants qui voyaient le film comme un manque de respect envers les défunts.

Pour rappel, 11 personnes sont mortes en 2010 sur cette plateforme pétrolière du Golfe du Mexique. Pour ma part, Deepwater est à la limite entre la décence et le mauvais goût. Sans pourtant virer au glauque, notamment en rendant hommage aux victimes au générique de fin, elle pointe du doigt l'incompétence des dirigeants motivés par le capitalisme, face à des ouvriers expérimentés en désaccord, sous la pression de cette direction. Le film aurait beaucoup plus gagné à être un documentaire, ce qu'il est quasiment sur la première moitié. Mais la deuxième moitié est baignée de sauce hollywoodienne, à grands renforts d'effets pyrotechniques, que l'unité de lieu qu'est cette plateforme à tendance à étouffer, voire circonscrire. L'effet n'est pas des plus convaincants, ni des plus spectaculaires, tout juste crédible et réaliste, ce qui dans les faits montre peut-être encore un peu plus de respect.

Casting: Rien de bien surprenant concernant les personnages, les héros ordinaires sont au rendez-vous: Mark Wahlberg a laissé ses robots-aliens de "Transformers" au placard pour sauver des ouvriers, plutôt que pour sauver le monde (trop classique). Kurt Russell est presque méconnaissable en vieux roublard bourru, faut dire, les catas, il connait: "Poséidon" ou "Backdraft", l'eau et le feu, il gérait déjà... alors l'eau et le feu en même temps, on innove. La caution féminine est assuré par Kate Hudson d'un coté, charmante épouse éplorée en attente de nouvelles de son mari; et par Gina Rodriguez de l'autre, technicienne badass mais pas trop (restons crédible).

Bilan: Décence ou indécence? catastrophe ou pas? réalité fictive ou fiction réelle? Deepwater ne trouve finalement pas vraiment sa place dans une case toute faite, et de fait, ne convainc jamais en totalité. Jouant entre l'humain et l'héroïsme, on ne parvient pas à définir si la réalité est retranscrite avec justesse dans cette adaptation de la catastrophe de la plateforme pétrolière BP en 2010, qui aura couté la vie à 11 ouvriers et causé la plus grosse marée noire et catastrophe écologique de l'histoire des Etats-Unis.

 

Ma note: 4/10 Pas terrible

 

Film de Peter Berg

Avec Mark Wahlberg, Kurt Russell, John Malkovitch, Kate Hudson, Gina Rodriguez

Sortie le 12 Octobre 2016

 

SynopsisD’après l’incroyable histoire vraie de la plus grande catastrophe pétrolière de l’histoire. La plateforme Deepwater Horizon tourne non-stop pour tirer profit des 800 millions de litres de pétrole présents dans les profondeurs du golfe du Mexique. Mike Williams, électricien sur la plateforme et père de famille, connaît les risques de son métier mais fait confiance au professionnalisme de son patron Jimmy Harrell. En revanche, tous se méfient de la société locataire de la plateforme dirigée par Donald Vidrine, qui ne pense qu’à son bénéfice. Lorsque cette société décide contre l’avis des techniciens de la déplacer trop rapidement, il sont loin de se douter que les 5 millions de barils sous leurs pieds sont prêts à exploser... Le seul courage de Mike et ses collègues suffira-t-il à limiter les dégâts et sauver ce qui peut encore l’être ?

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Cinéma: Deepwater - 4/10

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents