Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: les mini critiques de septembre

Publié par Duarte Little sur 10 Octobre 2016, 12:21pm

Catégories : #Cinéma, #BenHur, #Nerve, #JasonBourne, #StarTrekBeyond

Vus aussi en septembre: BEN-HUR, NERVE, STAR TREK SANS LIMITES, JASON BOURNE.

... parce qu'on (donc moi) n'a pas toujours le temps de faire une critique complète pour chaque film, retour sur les autres films que j'ai pu voir cet été avec les mini-critiques.

Cinéma: les mini critiques de septembre

BEN-HUR:

N'ayant pas vu l'original avec Charlton Heston, ou n'en ayant que de vagues souvenirs (je sais, honte sur moi, lapidez-moi, je le mérite), je me passerai de toute comparaison et me contenterai d'émettre un avis sur cette version.

Et je partais avec un a priori sur ce film, a priori véhiculé par les affiches et les bandes-annonces: je venais voir une course de char... qui au final ne dure que les 20 dernières minutes. Alors déception? Non, pas vraiment. Juste une attente relativement longue, mais pas ennuyeuse pour autant, pour en arriver à ce que j'étais venu chercher. 

J'ai découvert avec surprise la portée biblique de l'histoire, grâce au parallèle inattendu (pour moi) fait avec l'histoire de Jésus-Christ. La lecture est assez facile, et le tout se digère plutôt bien. Dans une narration simple et linéaire, le réalisateur nous emmène doucement mais surement vers cette course de chars épique, sanglante et impressionnante. Avec la scène des galères, qui aurait  pu gagner en spectaculaire grâce à de plus nombreuses prises de vues extérieures de la bataille, cette scène phare du film est véritable réussite visuelle pour cloturer ce péplum, bien que l'on regrette néanmoins l'épilogue un peu guimauve.

Je mettrai néanmoins un b-mol sur l'étonnant personnage WTF joué par Samuel L. Jackson, en gourou nomade presqu'anachronique, dont on ne peut nier l'utilité au scénario, mais que je trouve assurément décalé par rapport au reste.

6/10 Pas mal

Cinéma: les mini critiques de septembre

NERVE:

Viral, tonitruant, captivant, rythmé, moderne et résoluement geek!

Voilà en quelques mots comment résumer Nerve. Un thriller 2.0 totalement connecté et en phase avec son temps, qui en plus d'offrir un divertissement visuel épatant, se permet de mettre le doigt sur les dérives excessives et exponentielles d'internet et autres technologies modernes disponibles sur nos smartphones.

Quand une simple appli sociale apparemment sans danger plonge notre héroïne dans une spirale de défis mortels sans fin, le film monte en tension et en suspens, et nous offre un final à la hauteur de l'action, avec un soupçon de morale en prime.

Porté par Emma Roberts, figure récurrente de "American horror story", et Dave Franco, petit frère de James, Nerve allie modernité, action, rythme et ingéniosité avec brio et efficacité.

8/10 Très bien

Cinéma: les mini critiques de septembre

STAR TREK SANS LIMITES:

Effets spéciaux, grand spectacle, action, supens, émotion et trahison sont au rendez-vous de ce troisième épisode du reboot des aventures de Kirk et Spock.

Emprunt d'humour et d'humanité, ce nouveau volet tire un peu plus la franchise vers le haut, après une "Into darkness", déjà très bon et ambitieux. Ouvrant sur une scène à la fois terriblement poignante et impressionnante, où l'USS Enterprise subit un assaut violent, le film enchaine sur une histoire de pouvoir animé par un désir de destruction, auquel nos héros et leurs nouveaux alliés devront faire face. Ne manquant pas non plus d'action en son milieu, le film se clôture dans un déluge d'actions et d'effets visuels.

Ne négligeant pas l'humain au profit de l'action, "Sans limites" célébre l'esprit d'équipe et scelle définitivement l'amitié fraternelle qui unit Kirk et Spock.

De la SF comme on l'aime et comme on veut en revoir.

8/10 Très bien

Cinéma: les mini critiques de septembre

JASON BOURNE:

Les épisodes se suivent et se ressemblent: les agences secrètes du gouvernement américain conspirent, les programmes officieux se multiplient, les femmes meurent, les chefs corrompus traquent Jason Bourne... Bref, plus ça va, plus on s'y perd. Beaucoup d'intrigue pour trop peu d'action, car à trop rappeler les enjeux des épisodes précédents, on sème le spectateur, mais en ne le faisant pas, on risquerait de le perdre tout autant. L'approche devient donc difficile quoiqu'il arrive.

L'action, car c'est bien elle qu'on attend et qu'on juge dans un Bourne, est surtout présente dans scène de course poursuite du début, en Grèce, et celle de la fin, à Las Vegas. Les deux tiennent la route, mais mention spéciale néanmoins à celle de Las Vegas qui dégomme du casino à tout va assez brillamment.

C'est donc sans surprise, mais sans ennui, un Bourne au niveau des autres, qui a le défaut de s'enliser dans ses conspirations d'un point de vue scénaristique, et qui tente avec succès de se rattrapper dans l'action.

A voir, surtout entre fans de la première heure.

5/10 Moyen

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Cinéma: les mini critiques de septembre
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents