Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: Instinct de survie - 6/10

Publié par Duarte Little sur 7 Septembre 2016, 13:38pm

Catégories : #Horreur, #Shallows, #InstinctDeSurvie, #Cinéma, #Survival, #Thriller

Cinéma: Instinct de survie - 6/10

Mon avis en quelques mots: 

UN SURVIVAL EFFICACE, MALGRE UNE FIN IMPROBABLE.

 

Critique: En matière de requin amateur de chair humaine, il y a eu "Les dents de la mer" de Steven Spielberg, qui reste la référence. Depuis, le squale n'a eu de cesse de faire des apparitions sur grand écran de manière plus ou moins réussie, avec des survivals efficaces comme "Open water" ou avec des nanars assumés un peu plus douteux telle que la série des "Sharnado" (des requins dans des tornades, mais bien sûr). Avec "Instinct de survie", le genre retrouve un nouveau souffle dans ce survival sous tension où le suspense cotoie les charmantes courbes de l'acrtice Blake Lively.

 

Et quand on sait que c'est le réalisateur espagnol Jaume Collet-Serra qui est aux manettes, on comprend mieux l'efficacité du film. C'est à lui qu'on doit notamment ces bons thrillers avec Liam Neeson que sont "Non-stop" et "Sans identite" (voir l'article ici) et les terrifiants films d'horreur que sont "La maison de cire" et "Esther". De fait il n'est pas surprenant qu'un homme qui manie aussi bien le suspense et l'épouvante nous livre ici un survival à la fois angoissant et esthétique. Car bien que le prédateur aquatique ne soit que peu visible à l'écran, la tension qui est installée du fait de son omniprésence suggérée est d'autant plus palpable qu'elle tient le spectateur en haleine.

 

Dans un décor et un cadre magnifique, la tension va crescendo à mesure que l'héroïne dépérit et que sa ténacité et sa détermination augmentent. Le titre français est alors tout à fait adéquat: plus ses forces s'amenuisent, plus son envie de vivre et de survivre s'amplifie. Seule sur son rocher, guettée par un squale de plusieurs mètres qui lui rode autour, l'héroïne se bat pour sa survie, donnant lieu à des scènes captivantes et stressantes, jusqu'à la scène finale sur la bouée, parfaitement orchestrée, à laquelle on reprochera tout de même une chute improbable et limite risible (et qui me fait même enlever un point à sa note finale).

 

Casting: Là, ça va être court! Avec un seul personnage principal à l'affiche, on aura vite fait le tour du jeu d'acteur de celle qui fut révélé par son rôle de Serena Van Der Woodsen dans "Gossip girl" (voir l'article ici). Le jeu de Blake Lively tient bien la route, sans pour autant mériter un oscar.

 

WTF: Cette fin donc, absolument improbable, qui casse net la tension du film et gâche un final qui était pourtant bien parti.

 

Bilan: Malgré une comparaison inévitable à la référence du genre que représente "Les dents de la mer", "Instinct de survie" s'en sort avec les honneurs grâce à un suspense efficace et une tension permanente. Dommage que le tout ait été gâché par un final quelque peu raté.

 

Ma note: 6/10 Pas mal

 

Film de Jaume Collet-Serra

Avec Blake Lively

Sortie le 17 Août 2016

 

Synopsis: Nancy surfe en solitaire sur une plage isolée lorsqu’elle est attaquée par un grand requin blanc. Elle se réfugie sur un rocher, hors de portée du squale. Elle a moins de 200 mètres à parcourir à la nage pour être sauvée, mais regagner la terre ferme sera le plus mortel des combats…

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Cinéma: Instinct de survie - 6/10

Commenter cet article

Amanda 23/11/2016 13:10

Salut ! Alors, ce film m’a laissée perplexe. Pourquoi ? Parce que l’histoire est un peu tirée par les cheveux et le scénario a été bâclé. Point positif : la prestation de Blake Lively est remarquable et le requin est effrayant.

Duarte Little 02/12/2016 23:10

Faut se laisser prendre au suspens et au principe du requin intelligent... malgré ça la fin reste improbable, j'te l'accorde

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents