Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: Comme des bêtes - 8/10

Publié par Duarte Little sur 16 Août 2016, 15:30pm

Catégories : #Cinéma, #Animation, #CommeDesBetes

Cinéma: Comme des bêtes - 8/10

Mon avis en quelques mots: 

UN FILM D'ANIMAL-TION REUSSI, GAGUESQUE ET REFERENCE.

 

Critique: Il y avait beaucoup à attendre, surtout me concernant, de la part des studios Illumination, ceux-là même qui nous apporté "Les Minions" et autres "Moi, moche et méchant" (articles ici et ). Et le résultat est à la hauteur de ces attentes, voire au-delà (mais pas vers l'infini). C'est mignon, certes, vu la quantité de bêtes à poils présentes dans le film, mais c'est aussi drôle, très drôle, tellement les gags s'enchainent avec frénésie. De situations burlesques en rebondissements cocasses, Comme des bêtes ne souffre d'aucune longueur ni du moindre temps mort.

 

Puisant dans un répétoire cinématographique varié, le film fourmille de références et clins d'oeil au septième art comme l'avait fait "Shrek" en son temps. On notera notamment une scène de combat sur le pont de Brooklyn qui n'est pas sans rappeler "Matrix" (si, si, j'vous jure), des rappel plus qu'évidents aux personnages des Minions, et une affiche de bus qui tease "Sing" ("Tous en scène"), prochaine des productions Illumination à venir pour la fin de l'année. Mais les références sont bien plus nombreuses, à vous le plaisir de les dé-nicher (ah, ah, drôle)

 

Gags, situations, personnages et répliques, tout est fait pour nous faire rire et ça fonctionne. Du catfail de Chloé, la chatte obèse, qui finit en vidéo virale sur Youtube, aux répliques bien pensées qui tiennent parfois en un mot ("papillon", ou "saucisse"... un peu comme le "écureuil" de "Là-haut"), le rythme tient la route de bout en bout. Ajouté à tout ça une bande son qui mélange le moderne (Taylor Swift, System of a Dawn) et le rétro (Bee Gees, Grease) en passant par le classique, et un court-métrage avec les Minions qui précède le film, et vous aurez une soirée ciné-animation réussie.

 

Casting: Plus que les voix françaises qui les doublent, les personnages ont tous un trait de caractère particulier et particulièrement drôle, surtout les secondaires, comme souvent. Ainsi Chloé, chatte obèse doublé par Florence Foresti mêle cynisme et gourmandise. Pompom, le lapin doublé par Willy Rovelli est un psychopathe complètement hystérique, et pour ceux qui s'en rapelle, on peut le voir rapidement dans "Moi, moche et méchant 2" en animal de laboratoire. Gidget, une chienne un brin précieuse, est follement hystérique elle aussi, follement amoureuse, et follement fan des "Feux de l'amour" espagnols. On pourrait encore citer, Tatouage, le cochon percé ou Papy, le toutou qui sait tout, mais on en finirait plus.

 

Bilan: Commes des bêtes est un film d'animal-tion réussi tant dans son humour que dans son visuel, bourré de références et gags en tout genre qui ne faiblit jamais dans l'action. Un plaisir pour toute la famille.

 

Ma note: 8/10 Très bien

 

Film de Yarrow Cheney, Chris Renaud

Avec les voix françaises de Philippe Lacheau, François Damiens, Willy Rovelli, Florence Foresti

Sortie le 27 Juillet 2016

 

Synopsis: La vie secrète que mènent nos animaux domestiques une fois que nous les laissons seuls à la maison pour partir au travail ou à l’école.

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Cinéma: Comme des bêtes - 8/10

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents