Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: The Visit - 5/10

Publié par Duarte Little sur 9 Octobre 2015, 11:54am

Catégories : #Cinéma, #Horreur, #TheVisit

Cinéma: The Visit - 5/10

Mon avis en quelques mots:

UN CLASSIQUE A CLASSER. DE L'HORREUR SANS SAVEUR.

 

Synopsis: Deux enfants sont envoyés passer une semaine en Pennsylvanie, dans la ferme de leurs grands-parents. Mais lorsque l'un d'eux découvre qu'ils sont impliqués dans quelque chose de profondément dérangeant, leurs chances de retour s'amenuisent de jour en jour.

 

Critique: Le grand M. Knight Shyamalan, l'un des maîtres de l'angoisse et du suspense qui nous a notamment proposé l'excellent "Sixième sens", mais aussi "Le village", "Signes" ou encore "La jeune fille de l'eau", nous revient au jourd'hui avec The visit. Mais on ne peux pas dire que ce retour soit des plus réussis. Le réalisateur nous avait en effet habitué à mieux: entre un "Sixième sens" captivant avec son twist final extraordibnaire, un "La jeune fille de l'eau" où la poésie se mèle au fantastique, ou un "Signes" qui lie les extra-terrestes au phénomènes des crop circles, il signe ici un conte horrifique des plus classiques, tant dans le décor (vieille maison isolée au fin fond un trou paumé dans un écrin hivernal) que dans les perosnnages (des petits vieux un peu psycho).

 

Car là où l'on pouvait souvent louer le réal dans son originalité, que ce soit dans la mise en scène où le suspense va crescendo, la singularité du scénario ou l'approche innovante d'un sujet mystérieux, avec The visit, il ne fait que nous servir un film d'horreur un peu fade, plus fourni en "ewww moments" (comprenez images répugnantes) qu'en jump-scare. Non content de manquer d'imagination scénaristique, il choisit une mise en scène en mode "found-footage", méthode éculée du genre depuis "Le projet Blair Witch" et dont on (ou du moins JE) commence à se lasser.

 

Alors oui, j'ai parfois sursauté (et pour tout vous dire, j'ai même crié, par manque d'attention certainement... j'ai honte), mais cette histoire de viellards séniles et bizarres qui yoyote un peu (beaucoup) de la caf'tière et qui font flipper leurs petits-enfants n'avait rien de captivant. Je ne nierai pas avoir été pris de cours par le twist final, mais il en faut plus que quelques sursauts et un épilogue surprenant pour faire un bon film d'horreur. 

 

Casting: Doté d'un casting d'illustres inconnus, je ne m'étalerai donc pas sur le jeu d'acteurs des comédiens qui reste honorable, mais plutôt sur les différents personnages joués par ceux-ci dans The Visit. Becca, la grande soeur de 15 ans, est une réalisatrice en herbe qui réalise un documentaire à l'attention de sa mère, sur ses grands-parents qu'elle na jamais vu. Elle est d'un ennui au possible à ramener sa science et son langage technique en permanence, et ce qu'elle inspire le plus, c'est une furieuse envie de la gifler. Tyler, son jeune frère au langage très fleuri du haut de ses 13 ans, est un grand rappeur en devenir (voyez de l'ironie ici), il est au moins aussi agaçant que sa soeur avec un langage complètement opposé au sien notamment ponctué d'insultes et de vulgarités. Le grand-père est "so disgusting", je n'en dirais pas plus, je vous laisse le soin de découvrir pourquoi. Enfin, la grand-mère, elle, est quand même assez flippante,surtout quand la nuit tombe, et croyez-moi, vous ne voudriez pas jouer à cache-cache avec elle, ni cuisiner avec elle au risque de devenir le gigot.

 

Bilan: En bref, un retour bien décevant de celui qui nous a pourtant pondu le surprenant "Sixième sens" et qui avait su faire de l'originalité sa marque de fabrique tout au long des long-métrages qu'il a réalisé par la suite. C'est classique, flippant juste ce qu'il faut pour un film du genre, mais ça manque cruellement de personnalité. On passe son chemin.

 

Ma note: 5/10 Moyen

 

Film de M. Knight Shyamalan

Avec Olivia DeJonge, Ed Oxenbould, Deanna Denagan, Peter McRobbie

Sortie le 07 octobre 2015

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents