Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: Vice-versa - 9/10

Publié par Duarte Little sur 24 Juin 2015, 14:06pm

Catégories : #Cinéma, #Animation, #Aventure, #Comédie, #ViceVersa

Cinéma: Vice-versa - 9/10

Mon avis en quelques mots:

INVENTIF, CREATIF ET INNOVANT. UN PIXAR INTELLIGENT ET HILARANT.

 

SynopsisAu Quartier Cérébral, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité,  Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs… Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition. Mais quand Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus éloignés de l’esprit de Riley, emportant avec elles certains souvenirs essentiels, Peur, Colère et Dégoût sont bien obligés de prendre le relais. Joie et Tristesse vont devoir s’aventurer dans des endroits très inhabituels comme la Mémoire à long terme, le Pays de l’Imagination, la Pensée Abstraite, ou la Production des Rêves, pour tenter de retrouver le chemin du Quartier Cérébral afin que Riley puisse passer ce cap et avancer dans la vie…

 

Ma critique: Wahou, mais quelle claque! Pixar ne nous avait pas autant épaté depuis longtemps avec une création originale. Il faut remonter à Nemo, Là-haut et autres Rebelle pour découvrir chez Pixar autre chose que des suites ou préquels. Renouant avec ses thèmes classiques du temps qui passe et de l'enfant qui grandit, Pixar nous présente un nouveau film inventif, créatif, innovant.. et surtout hilarant. Mais au-delà de ces qualités commerciales, Vice-versa est aussi un film intelligent et psychologique sur la construction de la personnalité, de l'identité et du passage de l'enfance à l'adolescence avec son lot de bouleversements.

 

Le film aborde les émotions au travail dans la tête d'une enfant de 11 ans de façon métaphorique: ici, point de vaiseaux sanguins et de synapses, l'esprit est une usine à souvenirs où les émotions, personnifiés, gèrent le quotidien de la petite Riley depuis le "quatier cérébral". Rien n'est laissé au hasard et toute la psyché enfantine est décortiquée: entre les iles qui définissent la personnalité de Riley, la prison du subconscient où sont enfermés ses plus grandes peurs, le pays de l'imagination, les studios de "cinéma" où sont tournés ses rêves, l'entrepôt de la pensée abstraite, le stock de la mémoire à long terme ou encore les oubliettes, chaque pan de l'esprit humain a son univers physiquement matérialisé dans la tête de la fillette. C'est ingénieux et fortement pertinent, limite crédible pour peu qu'on soit ouvert d'esprit et disposé à retrouver son âme d'enfant.

Cinéma: Vice-versa - 9/10
Cinéma: Vice-versa - 9/10
Cinéma: Vice-versa - 9/10
Cinéma: Vice-versa - 9/10
Cinéma: Vice-versa - 9/10

L'autre atout de Vice-versa, ce sont ces 5 émotions personnifiés, avec un vrai caractère et un vrai tempérament. Joie est le sentiment dominant chez Riley et celle-ci s'assure que Riley soit heureuse. Mais Peur, Dégoût et Colère sont là respectivement pour assurer sa sécurité, s'occuper de son bien-être social et alimentaire, et faire régner sa justice personnelle. Quant à Tristesse, tous se demandent, spectateurs compris, quel est son rôle. Et c'est précisément ce que tend à expliquer le film. Contre toutes attentes, Tristesse est de loin, selon moi, le personnage le plus drôle avec son humeur constamment maussade et ses répliques à la fois déprimantes et hilarantes. Dégout s'en sort pas mal aussi avec son coté princesse et fashion-victime très caustique et blasé. L'aventure que vont vivre Joie et Tristesse dans l'esprit de Riley aura un impact direct sur les événements que va vivre la fillette et comment elle va les vivre, avec seulement Peur, Colère et Dégoût aux commandes. Joie comprendra d'ailleurs le rôle de Tristesse pendant ce périple. Les interactions entre le monde extérieur et l'esprit de Riley sont directement connectés, et sa vie en est directement afféctée... et  vice-versa! C'est précisément ce que tend à expliquer le titre en français, tout comme le titre en version original (Inside out)

Cinéma: Vice-versa - 9/10
Cinéma: Vice-versa - 9/10
Cinéma: Vice-versa - 9/10

Bilan: Avec un richesse visuelle incroyable, une idée originale, un humour quasi-constant, un dynamisme sans faille et un concept novateur, Vice-versa se révèle être une véritable réussite cinématographique et psychologique. Un film inventif et intelligent qui ravira les petits comme les grands. Un très beau film d'animation sur les émotions, et qui joue avec les nôtres. Bien qu'une suite ne soit pas encore envisagée, elle serait tout à fait possible, tant la fin du film laisse de possibilités. 

 

Ma note: 9/10 Excellent

 

Film de Pete Docter

Avec les voies françaises de Charlotte Le Bon (Joie), Marilou Berry (Tristesse), Mélanie Laurent (Dégoût), Gilles Lellouche (Colère) et Pierre Niney (Peur)

Sortie le 17 Juin 2015

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Cinéma: Vice-versa - 9/10
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents