Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: Jurassic world - 7/10

Publié par Duarte Little sur 16 Juin 2015, 16:08pm

Catégories : #Cinéma, #Action, #Aventure, #SF, #JurassicWorld

Cinéma: Jurassic world - 7/10

Mon avis en quelques mots:

UN NOUVEAU SOUFFLE JURASSIQUE, UN PSEUDO-REBOOT REUSSI

 

SynopsisL'Indominus Rex, un dinosaure génétiquement modifié, pure création de la scientifique Claire Dearing, sème la terreur dans le fameux parc d'attraction. Les espoirs de mettre fin à cette menace reptilienne se portent alors sur le dresseur de raptors Owen Grady et sa cool attitude.

 

Cinéma: Jurassic world - 7/10

Ma critique: Le défi était de taille. Faire renaître l'esprit du premier Jurassic parc sans irriter les fans de la première heure tout en tentant de conquérir une nouvelle génération. Et globalement, le pari est gagné. Jurassic world est un film de très bonne facture qui reprend les codes du premier opus avec juste ce qu'il faut d'innovation: un nouveau dinosaure issu de manipulations génétiques, gros méchant du film, (mais aussi un dinosaure aquatique, dis "Mozasaure") et un parc d'attraction qui cette fois-ci est ouvert et accueille du public. L'idée d'introduire un dinosaure hybride et très intéressante et captive le spectateur dès les premières scènes. Ici, le dino n'est plus vraiment une nouveauté, il faut innover pour attirer un public aussi blasé par les Tricératops qu'un visiteur qui aurait le pass annuel chez Disneyland le serait par Space Mountain. Malheureusement, hormis les scènes aperçues dans la bande-annonce, le pitch du parc ouvert avec ces milliers de repas potentiels pour dinos est sous-exploité: l'effet "panique générale" n'est que de courte durée, et les héros se retrouvent vite nez-à-nez avec les dinos dans un parc dévasté.

Cinéma: Jurassic world - 7/10

Pour le reste, Jurassic world emprunte beaucoup de codes et de schémas du modèle original. Le quattuor formé par nos 2 héros et les 2 jeunes garçons reprend le schéma "familial" où ce ne sont pas les parents qui veillent sur leurs progénitures: là où dans Jurassic parc, les gamins étaient les petits-enfants de Hammond, directeur du parc, ils sont ici confiés à leur tante Claire... directrice du parc... Et l'un comme l'autre n'ont pas vraiment la fibre familiale. Autre similitude, l'un des gamin est faciné, l'autre pas, mais cela a l'avantage de permettre aux spectateurs d'apprécier les merveilles qu'offre le parc. 

 

Jurassic world est un vrai retour aux sources qui réveille nos peurs primales, et est rempli de clins d'oeil au premier film, tout comme à Spielberg lui même avec notamment une référence aux Dents de la mer. C'est nostalgique à souhait, les mêmes trames humaines sont reprises, entre gens sencés qui comprennent que l'homme passe après le dino dans la chaîne alimentaire, opportunistes perfides attirés par l'appât du gain et scientifiques inconscients qui se prennent pour Dieu, on reprend les ficelles d'une recette efficace, en mêlant humour et action, comme savent si bien le faire les américains (Avengers, Indiana Jones et consors). Frissons et autres "Sauve qui peut" sont bien évidemment de la partie, le spectacle préhistorique est convaincant, saignant et jubilatoire. Et pour la touche nostalgique finale, le thème mythique du Jurassic original composé par John Williams est repris sous la direction de Michael Giacchino.

 

Visuellement le film est une claque, les décors sont somptueux et titanesques, les dinos ont l'air plus vrais que nature (si j'puis dire) et les interactions avec les personnages parfaitement crédibles (quoique, pour le dressage de raptors, on a un doute quand même). 

Cinéma: Jurassic world - 7/10

Le casting: En 2 mots, AU TOP! Dans le rôle phare, Chris Pratt, valeur montante à Hollywood depuis Les gardiens de la galaxie, est parfait en dresseur de raptors. Testostérone et cool attitude, à l'image de son personnage de Star Lord, Chris Pratt remplit son office avec juste la pointe d'humour nécessaire. Dans le rôle féminin, Bryce Dallas Howard est elle aussi impeccable (dans le jeu bien sûr, au niveau de la tenue, en revanche, ça part en sucette au bout d'1h de film) dans le rôle de l'executive woman en charge de ses neveus et d'un parc d'attraction plein de dinos... et forcé de constater qu'elle gère beaucoup mieux ce dernier. Si son visage vous est familier sans réussir à mettre le doigt dessus, sachez que vous avez pu la voir dans Le village ou Le jeune fille de l'eau de M. Night Shyamalan, en Victoria dans le 3ème Twilight ou encore dans La couleur des sentiments (voir l'article ici). Les 2 ados sont joués par Nick Robinson et Ty Simpkins, et si le premier a encore une filmographie très discrète, le second qui joue le cadet peut se targuer d'avoir jouer dans Insidious (voir l'article ici), Les noces rebelles, Les trois prochains jours ou encore Iron Man 3. Au second plan, on retrouve B.D. Wong et Vincent D'Onofrio, issus des New York: Police Judiciaire et autre Unité Spéciale et notre Omar Sy national, grande star d'Intouchables (voir l'article ici) dont la participation est à peine moins anecdotique que dans X-Men: Days of future past.

 

WTF: Des références, je veux bien, mais un T-Rex qui se prend pour le Roi Lion... 

 

Bilan: Jurassic world remplit parfaitement son rôle de pop-corn movie. En blockbuster assumé, il émerveille et fascine à presque chaque séquence. Sans révolutionner le film original et sans en être une pâle copie, il satisfait plus qu'amplement à son rôle de divertissement. Ne cherchez pas trop à comparer, chercher surtout à apprécier.

 

Ma note: 7/10 Bien

 

Film de Colin Trevorrow

Avec Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Nick Robinson, Ty Simpkins, B.D. Wong, Vincent D'Onofrio, Omar Sy

Sortie le 10 juin 2015

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Cinéma: Jurassic world - 7/10

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents