Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: Mad Max, fury road - 5/10

Publié par Duarte Little sur 26 Mai 2015, 11:48am

Catégories : #Cinéma, #Action, #SF, #MadMaxFuryRoad

Cinéma: Mad Max, fury road - 5/10

Mon avis en quelques mots:

UN FAST AND FURIOUS APOCALYPTIQUE QUI NE TIENT PAS TOUTES SES PROMESSES

 

SynopsisHanté par un lourd passé, Mad Max estime que le meilleur moyen de survivre est de rester seul. Cependant, il se retrouve embarqué par une bande qui parcourt la Désolation à bord d'un véhicule militaire piloté par l'Imperator Furiosa. Ils fuient la Citadelle où sévit le terrible Immortan Joe qui s'est fait voler un objet irremplaçable. Enragé, ce Seigneur de guerre envoie ses hommes pour traquer les rebelles impitoyablement…

 

Ma critique: Alors oui, j'ai bien vu les 3 premiers Mad Max avec Mel Gibson... Mais c'était il y a fort longtemps, et comme je ne me suis pas tapé un revisionnage de la trilogie originale, ma critique ne sera aucunement comparative. La bande-annonce était très alléchante, il faut l'admettre, avec un casting de ouf au programme, ça sentait bon. Mais une fois dans la salle, ça pue un peu. Disons-le, la majeure partie (pas toutes, nuance) des scènes d'actions se trouvent dans les différentes bandes-annonce.

 

La première heure est pour ainsi dire ennuyeuse: un peu d'action, un peu de narration, un Mad Max à peine présent dans l'action, cette première heure passe trop de temps à poser les bases d'une intrigue (la fuite de Furiosa/Theron et ses raisons) qui n'a pourtant rien de bien extraordinaire. Après la mise en place d'une intrigue aux accents féministes, et un twist en mode sermon écologique, la fuite devient affrontement et l'action devient prépondérante. La dernière demi-heure est palpitante, la tension est au maximum, on s'accroche à son siège et on se dit qu'on nous donne enfin ce qu'on était venu chercher: des vraies cascades impressionnantes, de l'adrénaline, de l'action pure et dure. Le duo Hardy/Theron fonctionne enfin et le personnage de Hoult envahit l'écran. Il est dommage d'avoir attendu si longtemps pour être rassasié.

 

Visuellement, "Mad Max Fury Road" est très réussi: des décors désertiques aux costumes, en passant par le maquillage, les accessoires (notamment le bras articulé de Furiosa et le masque de Immortan Joe), la custumisation des véhicules bien sûr, véritables machines de mort, et les cascades, qui si elles sont timides au début, prennent de plus en plus d'ampleur à mesure que le film avance. Le film a surtout le mérite de s'être peu servi du numérique, l'essentiel des cascades et courses poursuites ayant été réalisées en live.

 

Le casting: Pour le reprendre le rôle emblématique tenu à l'époque par Mel Gibson, George Miller a choisi Tom Hardy. Un choix qui repose notamment sur la posture charismatique de l'acteur... et s'il faut admettre que son charisme était indéniable en Bane dans le dernier Batman de Nolan, il est selon moi moins flagrant et évident ici. Certes, il a de la gueule, mais c'est dans son duo avec Charlize Theron et grâce à celle-ci qu'on peut lui reconnaitre un statut d'icône apocalyptique. En effet, Charlize Theron crève l'écran, comme elle le fait souvent partout où elle passe: dans Monster, dans Prometheus (voir l'article ici) ou encore dans Blanche-Neige et le chasseur (voir l'article ici), Charlize Theron surprend et captive à chaque apparition, et Mad Max lui offre un de ses meilleurs rôles. A leurs cotés, Nicolas Hoult, valeur montante à Hollywood, qui, après Warm bodies, Jack et le chasseur de géants ou encore la nouvelle saga X-Men, s'offre un nouveau blockbuster. Si son personnage n'est que déjanté au début du film, il en devient humain et touchant à mesure que le film avance, jusqu'à presque me faire verser une larmichette. Enfin, mention spéciale à Hugh Keays-Byrne, absolument méconnaissable, effrayant et charismatique dans son costume d'Immortan Joe, et qui tenait déja le rôle du Bad Guy (Le Chirurgien) dans le Mad Max de 1979.

 

Moment WTF: Le mec qui joue de la guitare, option lance-flammes, sur un véhicule de guerre... Est-ce que quelqu'un pourrait me dire quelle est son utilité en tant que guerrier? Et pareil pour les joueurs de tam-tam, c'est vraiment nécessaire dans une course poursuite?

 

Bilan: Pas un échec, mais pas une réussite, ce reboot de Mad Max peine à offrir un divertissement tonitruant de bout en bout. La narration est certes nécessaire, mais là où elle est placée, elle casse le ryhtme et freine l'envolée d'action jubilatoire tant attendue. Ce Fast and Furious en mode fin du monde divertit surtout dans sa 2ème moitié.

 

Ma note: 5/10 Moyen

 

Film de George Miller

Avec Tom Hardy, Charlize Theron, Nicolas Hoult, Hugh Keays-Byrne

Sortie le 14 mai 2015

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents