Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Spectacle: L'étudiante et Monsieur Henri - 7/10

Publié par Duarte Little sur 6 Mars 2015, 22:06pm

Catégories : #Spectacle, #Théâtre, #Humour, #LetudianteEtMrHenri

Spectacle: L'étudiante et Monsieur Henri - 7/10

ARCHIVE - ARTICLE ECRIT EN SEPTEMBRE 2012

"Une comédie terriblement familiale"

C'est au Petit Théâtre de Paris que vous pourrez avoir le plaisir de découvrir la troisième pièce d'Ivan Calbérac sur les planches parisiennes. Ce spectacle, bien qu'apportant une réflexion sur les conflits de générations et le rapport aux autres, ne manque pas d'offrir une palette d'humours allant du cynique au plus léger. L'histoire, c'est celle d'Henri, retraité veuf et aigri, qui se voit imposer une locataire par son fils Paul, soucieux de la santé de son père. Ce dernier lui envoie donc Constance, jeune étudiante pleine d'énergie et d'enthousiasme, caractère aux antipodes de celui d'Henri. Après une entretien et un questionnaire des plus étranges, la jeune fille louera une chambre dans l'appartement d'Henri... une cohabitation qui aura des hauts et des bas, avec ses complots et les risques qui en découlent...

Au delà d'un texte finement écrit et de dialogues ciselés clairement porté vers l'humour, l'auteur parvient sans trop se prendre au sérieux à traiter des sujets de société, notamment sur les rapports humains. Entre conflit père/fils, jeunesse paumée en quête d'aspirations, ou couple mis à l'épreuve face aux difficultés, c'est au travers de trois générations de personnages qu'il aborde ces thèmes, sans toutefois apporter de réponses ou de solutions.

Mais ces dialogues si bien écrits ne seraient rien sans la galerie de personnages pittoresques que nous propose la pièce. Roger Dumas, la "tête à claques" du cinéma français, joue à merveille le veuf aigri et acariâtre, qui se cache derrière sa franchise pour justifier tous ses commentaires cyniques et caustiques, aussi désagréables pour ses partenaires qu'hilarants pour le public. Pour jouer son fils, l'acteur Sébastien Castro incarne un quarantenaire aussi dynamique que Droopy, et si peu sûr de lui qu'il ne voit l'évidence que si on la lui met sous le nez. A ses cotés, Lysiane Meis joue sa femme, au tempérament si méga-optimiste et supra-enjoué qu'il en parait irréel. Avec des répliques d'une bêtise à la fois déconcertante et drolissime, en jouant les femmes coincées et naïves (mais pas si que ça, méfiez-vous), la comédienne nous sert interprétation qui est simplement... "magnifique"! Enfin, la jeune Claudia Dimier est peut-être la moins à l'aise parmi ces comédiens confirmés Elle est plus crédible lorsque qu'elle joue la jeune étudiante en colère que la jeune fille rusée et conciliante avec son bailleur. Elle est cependant la touche de fraîcheur énergique et nécessaire à l'histoire.

Très drôle de part un texte joyeusement drôle et des répliques aussi fortes qu'inattendues, la réussite de la pièce tient aussi grâce à l'interprétation par les comédiens de ses personnages si différents et si complémentaires. On en vient même à se prendre d'affection pour ce vieillard aigri et sa "bru" écervelée. Un spectacle que vous pouvez apprécier et applaudir au Petit Théâtre de Paris.

Ma note: 7/10 Bien

En résumé: "Un conflit de générations très drôle et brillamment écrit"

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents