Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: Resident evil, Retribution - 6/10

Publié par Duarte Little sur 7 Mars 2015, 18:23pm

Catégories : #Cinéma, #Horreur, #Fantastique, #Action, #Franchise, #ResidentEvil

Cinéma: Resident evil, Retribution - 6/10

ARCHIVE - ARTICLE ECRIT EN OCTOBRE 2012

"The Red Queen is a bitch"

Après l'énorme succès du dernier épisode de la saga "Resident Evil" (voir l'article ici) en 2010, Alice nous revient en grande forme pour de nouvelles aventures surréalistes contre les zombies. Et si cet opus reste dans la lignée et l'esprit de la franchise, ce n'est pas le meilleur épisode pour autant. L'action et les effets spéciaux impressionnants sont bien évidemment au rendez-vous, cependant il faut reconnaître un certain essoufflement au niveau du scénario. Bourré de bonnes idées, avec notamment le retour de personnages que l'on pensait mort (alors, le sont-ils, le sont-ils pas???), le film peine néanmoins à développer une intrigue réellement captivante et mise essentiellement sur l'aspect visuel, très réussi au demeurant. Suite directe de "Afterlife", "Retribution" nous emmène donc de Tokyo à la Place Rouge de Moscou, en passant par le quartier de Time Square à New York et une banlieue chic digne de "Desperate housewives". Des décors somptueux et titanesques pour des scènes de combats et d'action à couper le souffle. Si le début du film offre son lot de sursauts empruntés aux classiques de l'horreur, le reste est une succession de scènes d'anthologies à la mise en scène millimétrée.

Cinéma: Resident evil, Retribution - 6/10Cinéma: Resident evil, Retribution - 6/10

Coté action, les bons moments ne manquent pas. Après un "résumé des épisodes précédents", qui permet aux novices de prendre le train en marche, et la scène d'ouverture qui nous permet de faire la transition avec "Afterlife", Milla Jovovich, alias Alice, revêt ses habits de lumière, un nouveau costume, aussi singulier que pour les films précédents, avec une combinaison en latex simili-SM des plus étonnantes mais néanmoins très saillante. La séquence Tokyo commence alors et l'actrice joue alors sa scène la plus époustouflante du film: un combat contre une armée de zombies dans un long couloir blanc. La lumière, la chorégraphie et l'originalité de cette scène sont tout simplement magnifiques. Suit ensuite la séquence New-York, où elle affrontera deux "Bourreaux" dans les rues de Time square, aux cotés d'Ada Wong (photo ci-dessus à gauche), personnage tiré du jeu vidéo. Là encore, très grande scène d'action. La séquence Moscou permet quant à elle d'introduire de nouveaux personnages du jeu vidéo comme le très populaire Leon S. Kennedy (Photo ci-dessus à droite), qui avec quelques autres guerriers devra affronter une armée de zombies... au sens militaire du terme, j'entends, mais également un "Liker", autre vilain mutant issu du jeu, pas très beau et pas forcément très rassurant non plus. On apprendra également comment on prend le métro à la russe... et c'est pas commun. Mais si toutes ces scènes ont le mérite d'être absolument mythiques, c'est ce découpage qui ne permet pas à la mythologie "Resident Evil" d'avancer beaucoup. Le film apparaît plus comme une sorte de transition pour mettre en place un sixième épisode qui ne manquera pas de voir le jour si le succès est au rendez-vous, et qui pourrait visiblement être le dernier, car il semblerait difficile d'aller plus loin encore quand on découvre l'épilogue.

Cinéma: Resident evil, Retribution - 6/10Cinéma: Resident evil, Retribution - 6/10

Bien que "Retribution" apporte peu de nouveaux éléments et se contente presque de l'action pure et dure, on appréciera les clins d'oeil et les références faites aux précédents opus. On assiste au grand retour de cette garce de Reine Rouge de RE1, et du pas si méchant Wesker de RE4, mais surtout au retour de personnages auxquels les spectateurs avaient pu s'attacher. En chef de file, on retrouve Sienna Guillory (Photo ci-dessus à droite) dans la peau de Jill Valentine, héroïne de RE2 et issue du jeu vidéo, en blonde implacable au service d'Umbrella Corporation. Après une courte apparition à la fin de "Afterlife", c'était certainement le retour le plus attendu, et son face à face contre Alice vaut largement le détour. Autre retour très attendu, celui de Rain O'campo, incarnée par Michelle Rodriguez (Photo ci-dessus à gauche). Morte à la fin de RE1, je ne dévoilera pas le comment de son retour, mais c'est un plaisir de la retrouver à la fois étonnamment innocente et humaine, mais pourtant toujours aussi guerrière et encore plus dangeureuse. Enfin, on apercevra brièvement Oded Fehr, alias Carlos Oliveira dans RE2 et RE3. Si on regrettera l'absence de Chris et Claire Redfield (respectivement interprétés par Wentworth Miller et Ali Larter) on appréciera également la venue de deux petits nouveaux issus eux aussi du jeu-vidéo: le séduisant Johann Urb dans le rôle de Leon S. Kennedy, et la sexy Li Binbing dans le rôle de Ada Wong. Mais c'est bien évidemment la femme du réalisateur, Milla Jovovich, qui tient le haut de l'affiche et qui explose l'écran (à ce niveau "crever" l'écran est un terme encore trop doux) dans le rôle d'Alice.

Cinéma: Resident evil, Retribution - 6/10

C'est donc avec la nostalgie satisfaite d'avoir retrouver d'anciens héros, le plaisir d'avoir assister à un déballage d'action et d'effets spéciaux phénoménaux, mais avec l'amertume de ne pas avoir beaucoup avancé dans la mythologie du fait d'un scénario léger, qu'on ressort de "Resident Evil: Retribution". Un film qui s'il n'a pas l'étoffe de "Resident Evil: Apocalypse", meilleur opus de la saga d'après moi, se regarde néanmoins avec un plaisir non dissimulé, pour peu qu'on soit déjà fan.

Ma note: 6/10 Pas mal

En résumé: "Un plein d'action, mais un petit manque de développement dans le scénario"

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents