Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les critiques de Duartelittle

Les critiques de Duartelittle

Cinéma? Oui, surtout! Musique, séries TV, pièces de théâtre, comédies musicales, concert et autres spectacles? Aussi oui! En bien ou en mal, je “critique” tout (ou presque) ce que je vois. C’est subjectif et assumé, parfois décalé, souvent avec humour. Mon avis, mes goûts et mes couleurs, ça se discute… ou pas ;-)


Cinéma: Astérix et Obélix, au service de sa Majesté - 6/10

Publié par Duarte Little sur 7 Mars 2015, 19:09pm

Catégories : #Cinéma, #Comédie, #AstérixEtObélix

Cinéma: Astérix et Obélix, au service de sa Majesté - 6/10

ARCHIVE - ARTICLE ECRIT EN OCTOBRE 2012

"Ils sont fous ces anglais"

Après "Astérix et Obélix contre César", l'inimitable "Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre" et le succès mitigé de "Astérix et Obélix aux jeux olympiques", le plus célèbre des Gaulois est de retour pour sa quatrième aventure au cinéma. Succédant à Christian Clavier et à Clovis Cornillac, c'est Edouard Baer qui prête ses traits au personnage de BD dans "Astérix et Obélix: au service de Sa Majesté". S'il ne peut échapper à la comparaison avec le film d'Alain Chabat, ce quatrième épisode, compilation de "Astérix chez les Bretons" et de "Astérix et les Normands", est reconnu comme étant celui qui se rapproche le plus de la bande-dessinée... et c'est peut être ce qui le rend moins ambitieux que son prédécesseur. Là où le film de Chabat jouait à fond la carte de la dérision et de l'humour hyper-référencé, le film de Laurent Tirard tend plus vers la comédie familiale et populaire, ce qui le rend certes drôle, mais pas hilarant. On ne gâche cependant pas son plaisir grâce à certaines répliques bien senties, quelques situations cocasses et un casting de choix pour interpréter les seconds rôles emblématiques. Mais tout cela ne suffit pas à faire la force de cet opus, la faute à un scénario et à une écriture bons, mais trop frileux.

En voulant mettre l'accent sur la relation d'amitié qui unit nos deux protagonistes, avec leurs accords et leurs désaccords, la comédie vire parfois un peu trop au mélodrame et perd ainsi en rythme. Certes ce n'est pas fait sans humour, les faisant presque passer pour un couple, mais les auteurs auraient pu aller beaucoup plus loin dans l'humour en faisant l'impasse sur les sentiments... choix artistique probablement. De même, trop moralisateur par moment concernant le personnage de Goudurix, l'adolescent rebelle, où il aurait été plus intéressant de le présenter en adolescent moderne, quitte à frôler l'anachronisme; et peut-être aurait-il fallu faire intervenir un Stéphane Bern pour nous présenter la Reine, les bonnes idées ne manquaient certainement pas. Mais à trop vouloir rester fidèle à l'oeuvre d'Uderzo ou ne pas assez se frotter au modèle de Chabat, on aboutit finalement à un résultat honorable sans être grandiose. Une comédie sage et bon-enfant pour la famille, plus que pour les adultes. Enfin, dernier bémol à relever, la quasi-absence de personnages mythiques du village d'irréductible Gaulois: pas de barde, de druide ou de doyen... même Idéfix ne prend pas part à cette aventure, qui si elle met en évidence le coté britannique, se passe finalement plus dans un Londres très bien reconstitué que près du personnage de la Reine.

Si Edouard Baer est bon en Astérix, on ne peut néanmoins oublier qu'il a d'abord jouer Otis le scribe pour Chabat, ce qu'il ne manque pas de rappeler dans une réplique "c'est une bonne situation, bourreau?". Mais il faut reconnaître qu'il donne à son personnage, connu pour être rusé, un coté dandy et intello du meilleur effet. Gérard Depardieu renfile encore une fois les braies d'Obélix, personnage qu'il tient très bien et qui semble tellement lui correspondre. Vincent Lacoste, révélé en 2009 dans "Les beaux gosses" prête ses traits à l'adolescent attardé Goudurix, qui s'il n'a pas la modernité attendu, a au moins la bêtise de l'âge. Enfin on louera l'interprétation de Fabrice Luchini, parfait en César capricieux et colérique, et de Catherine Deneuve en Reine d'Angleterre dont les tenues n'ont rien à envier à l'actuelle Reine.

En bonne comédie tout public, "Astérix et Obélix: au service de Sa Majesté" est à cataloguer dans les bons divertissements familiaux. Avec humour, mais peu de second degré et d'ambition, le film n'est pas à la hauteur de ce qu'il aurait pu être, sans pour autant être décevant. On ne niera pas cependant avoir esquisser plus d'un sourire et avoir relever quelques sous-entendus et répliques savoureuses.

Ma note: 6/10 Pas mal

En résumé: "Trop Uderzo, pas assez Chabat, et des bonnes idées sous-exploitées"

 

Suivez mes critiques sur Twitter ou en devenant fan sur ma page Facebook.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents